Widgets : Quelle stratégie adopter ? (Retour sur le salon e-commerce Sept. 2008 et notre conférence)

Tout d »abord, un grand merci à toutes les personnes qui ont pu assister à notre conférence ou qui sont venues se renseigner sur notre stand. C »est avec grand plaisir que nous avons répondu à vos nombreuses questions.

Ce post est en particulier l »occasion de revenir sur notre présentation dédiée aux widgets.

View SlideShare presentation or Upload your own. (tags: widgets widget)

Une présentation ayant peu de sens sans la parole, voici un récapitulatif de notre propos. Celle-ci avait pour objectif de répondre aux questions suivantes : Comment une marque, une entreprise peuvent-elles utiliser les widgets ? Quelle stratégie adopter ?

Pour répondre à ces questions, nous avons abordé trois grands points :
1/ Le contexe d »apparition des widgets
2/ Des chiffres clés sur les supports acceuillant des widgets
3/ Des exemples de stratégies gagnantes

1/ Le contexte d »apparition des widgets

C »est essentiellement un changement des modes de consommation de l »information qui est à l »origine des widgets. Remontons un peu dans le temps. Avant 1996, l »individu écoute et regarde ce qu »on lui "impose". C »est l »ère télévisuelle, radiophonique. Le marketing se décline en outils PUSH. Avec le web, l »individu devenu internaute, devient plus actif. Il clique et navigue à son bon grès. Les débuts du web restent cependant marqués par la logique de PUSH marketing.

Les années 2004 à 2006 représentent des années charnières dans l »évolution des comportements sur le web. Durant ces années, les média se fragmentent, les sources d »information se multiplient, l »internaute devient lui même éditeur de contenu.

L »internaute est face à un surplus d »information difficilement contrôlable. C »est dans ce contexte qu »apparaissent les premières pages personnalisables : MyYahoo!, Netvibes et iGoogle. L »internaute choisit, sélectionne ce qui l »intéresse vraiment.

Avec l »arrivée de l »iPhone et de la 3G, le web devient véritablement mobile. On rentre dans l »ère du "Ce que je veux, quand je veux et je veux". L »internaute devient l »arrangeur de sa propre information. Il sélectionne, filtre, personnalise et remixe le web. Il est lui-même producteur d »information.

2/ Des chiffres clés sur les supports accueillant des widgets

Ces comportements ont un impact sur les types de supports visités par les internautes. Ces derniers passent proportionnellement moins de temps sur les portails web classiques. La question qui est donc soulevée : mais où sont-ils ?

Les internautes adoptent tout simplement des supports leur permettant de répondre à leurs nouveaux besoins : blogs, réseaux sociaux, pages personnalisables, bureaux personnalisables, mobiles connectés au web et bientôt les widgets stations. Ces supports leur permettent de personnaliser leur expérience web. Ils sont aussi autant de supports aux widgets.

Quelques chiffres clés :

BLOGS
- 38% des français lisent régulièrement un blog
- 30% en ont créé un
- Plus de 100 millions de blogs dans le monde

FACEBOOK
> 3 millions de français
> 100 millions de membres dans le monde

DASHBOARD APPLE (Bureau personnalisable)
- 10% du parc informatique mondial
- 4% du parc informatique français

VOLET WINDOWS VISTA (Bureau personnalisable)
- 20% du parc français

NETVIBES (Page personnalisable)
> plus de 50 millions de pages créées

iGOOGLE
> plus de 20 millions de visiteurs uniques mensuels
- Croissance de 268% entre novembre 06 et novembre 2007

MyYAHOO!
> plus de 40 millions de visiteurs uniques mensuels

IPHONE
- Plus de 8 millions d’utilisateurs dans le monde
- 3ème smartphone dans le monde derrière Nokia et Blackberry
- Déjà la 4ème plateforme de surf aux US

ET A l »AVENIR
- Widget Stations
- Chumby
- Media Tablet

3/ Des exemples de stratégies gagnantes

Face à ce changement des comportements, les marques doivent apprendre à exporter leurs contenus et services sur ces nouveaux supports. "Fishing where the fish are". Le marketing PUSH doit faire place au sein de ces supports à des stratégies plus fines de PULL. A l »image des widgets déjà disponibles (widgets web/desktops/mobiles ou applications sociales), la marque va devoir apprendre à dialoguer avec sa cible en apportant
au sein de ces nouveaux suppports, via des widgets brandés, une véritable valeur ajoutée.

Quelques exemples de stratégies gagnantes :

BRANDING / NOTORIETE / TRAFIC
- Widget BBC dédié aux JO : Plus de 50 000 installations pour ce widget de bureau développé avec le tryptique Flash / Flex / Air. Un widget relativement simple mais qui séduit par sa qualité de réalisation, la possibilité de personnaliser (choix de 5 sports favoris, 3 persos) et sa compatibilité cross-desktop (windows, mac, linux).
- IQ Traveler Challenge : L »application Facebook qui regroupe tous les critères de réussite d »un widget social : ludique, simple, personnalisable (je peux créer mon propre quizz), cohérent avec la marque TravelPod, cross-networks (compatible Facebook, MySpace, Bebo, Orkut, Friendster, Hi5). Ce quizz géographique (que je vous invite à installer sans délai) développé par la plateforme de blogs de voyages TravelPod comptabilise plus de 250 000 utilisateurs mensuels sur Facebook.

CRM
- MyCokeRewards : Widget facilitant l »entrée de codes de réductions directement à partir de son bureau. Plus de 150 000 installations pour ce widget qui transforme une action fastidieuse en action simple et presque ludique.

VENTE
- PizzaHut :  PizzaHut facilite la commande de pizza en mettant à disposition de ses clients un widget de bureau permettant de créer une "playlist" de ses pizzas favorites, de les personnaliser et d »être informé en exclu des dernières offres.

Finissons ce post avec les critères de réussite à respecter lors de la mise en place d »un widget de marque :

  • Caractère Ludique et social
  • Quotidienneté / Régularité
  • Praticité / Simplicité
  • Personnalisable
  • Exportable / Compatibilité Cross-Supports
  • « First Mover »
  • Cohérence par rapport à la marque

Synodiance développe des widgets de marque (GDF-Suez, Bayard, TAG Heuer) et dispose d »un département dédié : Widget Factory.

Yann S.

Auteur: